101*: l'aboutissement, la grâce et la réussite de Keren Ann

Publié le par Poppilita

5596303148_75fb30ae2c.jpg

Chez Keren Ann, j’aime :

  • Qu’elle dise parfaitement la fragilité et les passions enchantées des adolescentes dans la chanson Seventeen.

  • Sa voix forte aux intonations delicates et justes

  • Qu’elle ait su écrire les instants de doute mélancolique, de retraits et de questionnement dans Not going Anywhere

  • Le calquage des idées dans les chansons qu'elle a écrites en anglais et en francais.

  • L’idée fabuleuse de la chanson 101, inventaire inversée qui rappelle les grandes tables des seders de Pessah.

  • Sa discrétion apparente sur scène avec ses deux acolytes Shlomi Shaban et Avishay Cohen qui la considèrent en fait comme la princesse de la bande.

  • Son léger accent français en hébreu

  • Son français poétique et juste, fort et scintillant

  • Ses personnages changeants sur les pochettes d’albums

  • L’idée qu’elle se sente chez elle partout, qu’elle vienne d’ici, de là et d’ailleurs

  • La justesse dans son ton quand elle évoque Israel qui rend ses idées évidentes

  • Les paysages sucrés de son Jardin d’hiver.

  • Le souvenir estival que j’ai précieusement gardé de son concert à Césarée, il y a deux ans et le souvenir plus frais de son concert à Bruxelles l'hiver dernier

  • Les frissons que me donne son interprétation d’Halleluya.

  • Qu’elle soit une artiste, une grande.

 

Publié dans En musique

Commenter cet article

Lapin 30/06/2012 13:08


Bon, moi j'ai mes places pour la Salle Pleyel en Novembre :)

Poppilita 30/06/2012 14:40



quel bonheur !



anne(tte) 13/06/2012 16:39

... en fait, il n'y a que cet album ci que je n'ai pas. Ben je sais ce qu'il me reste à faire. :P

Poppilita 13/06/2012 17:26



oui oui :)



anne(tte) 13/06/2012 16:21

J'aime énormément Keren Ann, mais je ne connais pas ses derniers albums (je me suis arrêtée à l'album "Keren Ann"). Cet article me donne vraiment envie de les découvrir !